Archives du tag ‘Courbevoie

Portrait d’Arash Derambarsh dans la presse   Leave a comment

– Portrait et Biographie d’ARASH DERAMBARSH dans la presse française et international –

Le Monde (Arash Derambarsh, l’« hyperactiviste » contre le gaspillage alimentaire)

Paris Match (Arash Derambarsh en guerre contre le gaspillage)

France 24 (Arash Derambarsh, l’élu français qui veut éradiquer la faim dans le monde)

Le Parisien (Arash Derambarsh, l’indigné du gaspillage)

Guardian (Man who forced French supermarkets to donate food wants to take law global)

Le Figaro (Arash Derambarsh, l’acharné antigaspillage)

The Independent (Supermarket food waste ‘must be banned by EU and US’, demands French politician Arash Derambarsh)

RFI (Le défi d’Arash Derambarsh contre le gaspillage alimentaire)

Var Matin / Nice Matin (Arash Derambarsh : la faim justifie les moyens)

Bondy Blog (Arash Derambarsh : du bruit et pas de gâchis)

Paris Normandie (au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire)

Mediaterranee (Quand les Inrocks et Libération se discréditent sur Arash Derambarsh)

L’est Républicain (Arash DERAMBARSH à Nancy : pour une loi européenne anti gaspi)

La saga des audacieux (Arash Derambarsh, au service de l’altérité)

L’Express – AFP (Arash Derambarsh lauréat du prix Edgar Faure du meilleur livre politique)

Le Nouveau Cénacle (Arash Derambarsh, Une Cible Facile Pour La Presse Paresseuse)

L’Yonne Républicaine (Arash Derambarsh : le gaspillage est l’affaire de tous)

One Heart (Le combat quotidien d’Arash Derambarsh)

La Croix (Ces héros ordinaires qui nous font du bien. Arash Derambarsh, 36 ans, élu municipal En finir avec le gaspillage alimentaire)

Star of Service (Arash Derambarsh veut mettre fin au gaspillage alimentaire)

Publicités

Publié 18 septembre 2016 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Arash Derambarsh

Tag(s) associé(s) : , ,

Au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire   Leave a comment

Journal « Paris Normandie » : Au Havre, Arash Derambarsh dénonce le gaspillage alimentaire
Consommation. À l’initiative de la loi contre le gaspillage, Arash Derambarsh était hier jeudi soir au Havre

.

arash derambarsh

Arash Derambarsh, poursuit sa croisade contre le gaspillage (photo Le Parisien)

Arash Derambarsh, auteur du Manifeste contre le gaspillage (Fayard), couronné par le prix du livre politique Edgar-Faure (2015), donnait hier jeudi soir une conférence sur ce thème auprès de membres du comité de circonscription des Républicains. « Simple » conseiller municipal de Courbevoie (92), il est à l’initiative de la loi sur le gaspillage alimentaire bientôt de portée européenne.

Où en est votre lutte contre le gaspillage ?
Arash Derambarsh : « À peine élu conseiller en mars 2014, je mettais en place une initiative contre le gaspillage alimentaire auprès de supermarchés de la commune. En France, chaque soir, les grandes surfaces jettent en moyenne 50 kg de nourriture consommable, de quoi nourrir 100 personnes. Je lançais une pétition afin de permettre la distribution immédiate. Mais il fallait cristalliser l’opinion publique et créer un encadrement légal. Une loi sera finalement votée à l’unanimité le 9 décembre 2015 à l’assemblée nationale puis le 3 février au Sénat. Le parcours ne s’arrête pas là. En Europe 100 millions de personnes ont faim. Une pétition ayant recueilli 800 000 signatures devrait permettre de mettre en place une initiative citoyenne. Dans le même temps, un amendement sur le gâchis alimentaire a été adopté par le Parlement européen. Il nous faut la signature de Jean-Claude Juncker (président de la Commission européenne) afin de faire ratifier une loi par les états membres. »
Je me dois de renvoyer l’ascenseur
 
Plutôt que de recycler, le problème n’est-il pas en amont ?
« C’est le cœur du sujet. Mais il fallait cette loi pour stopper l’hémorragie. Les supermarchés jetaient la nourriture et récupéraient la TVA tout en prétextant la date de péremption pour mettre d’autres produits en rayon. Les deux perdants sont les agriculteurs qui vendent à perte et les consommateurs qui voient leur pouvoir d’achat fondre. Oui, il faut remettre à plat la production, la transformation, la distribution et la consommation. Je prépare un livre sur ce thème dont la sortie est prévue pour fin février 2017. »
Comment expliquer que vous soyez parti, un peu seul au monde dans une telle bataille ?
« On m’a souvent répété que c’était impossible. Mon parcours difficile est à l’origine de ce combat. Lorsque j’ai pris mon indépendance, étudiant, à 19 ans, je ne vivais qu’avec 800 € pour un loyer de 400 €. Soit trois semaines tous les mois à bricoler. La République m’a donné les outils pour réussir. J’ai soutenu ma thèse en droit, je serai prochainement avocat, je suis élu. Je me dois de renvoyer l’ascenseur à ce pays qui m’a fait grandir. Si possible dans l’intérêt général. C’est l’essence même du politique. »
Sollicité bien avant l’adoption de cette loi, un directeur d’hypermarché du Havre, lui reprochait de stigmatiser la grande distribution, notant au passage que son magasin assurait déjà le don de denrées alimentaires. 
Que lui répondriez-vous ?
« Je ne m’adresse pas aux supermarchés qui font bien leur travail. Je m’adresse à tous les commerces. Je ne suis pas là pour mettre des bons points. Je ne dirais pas que ce directeur fait une bonne chose. Il fait juste quelque chose de normal. Je ne suis pas là pour stigmatiser mais poser un cadre juridique. »
Oui mais la grande distribution n’est pourtant qu’à l’origine de 5 % du gaspillage alimentaire…
« Effectivement. Mais aborder le débat de cette façon c’est mal le poser. Comme le fait souvent la grande distribution. Ce sont pourtant ces 5 % qui nourrissent les pauvres, les démunis. L’urgence est là. Les consommateurs sont responsables de 45 % du gaspillage. Mais ce n’est pas parce que vous n’allez pas finir votre assiette que vous allez le donner à quelqu’un dans la rue. Question de décence. Oui, il faut imaginer un autre projet de société. On passe alors dans le moyen voire le long terme. »
PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTOPHE FREBOU
Contact : www.arashderambarsh.fr

Publié 18 septembre 2016 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Arash Derambarsh

Tag(s) associé(s) : , ,

Arash Derambarsh – France says NON to wasting food   Leave a comment

Arash Derambarsh – France says NON to wasting food

Arash Derambarsh (City councillor for Courbevoie – France) spearheaded the campaign against Food waste in France and Europe.

The politician who spearheaded the successful campaign to ban French supermarkets from throwing away unsold food has demanded the EU and the United States follow suit.

Arash Derambarsh, a municipal councillor for the commune of Courbevoie in Paris, believes only legislation can prevent such food waste by large supermarkets.

He told The Independent: « The problem is simple we have food going to waste and poor people who are going hungry. »

Now the law has passed unanimously through the French Senate, Mr Derambarsh is calling EU President Jean-Claude Juncker and President Obama to effect similar legislation.

« The only goal of supermarkets is to make money, I respect them as they employ a lot people and help the economy, » he said.

« However, today we got a lot of poor people – we have to change. »

Prior to the implementation of this law, French supermarkets received tax returns on all unsold food they threw away.

On opposition to his campaign, he said: « The supermarkets don’t like me but I don’t care.

« I’m elected, my only interest is the general interest. »

He has found support for his campaign across Europe, including from the Mayor of the Sweden’s Malmö, Kent Andersson.

On how he and his colleagues managed to get this law passed so quickly, he said: « We made this law thanks to Facebook and Twitter, our online petition and help from other deputies.

« But supermarkets did not take me seriously because I am ‘only a city councillor’. »

Mr Derambarsh explained that while official figures say there are 10 million people below the poverty line, he said there are hidden number of people who cannot afford three full meals a day.

While a law student, he said he felt « ashamed » that he couldn’t afford both lunch and dinner, which he said « created problems at university due to hunger ».

The councillor said many people suffer in silence with food poverty, even hiding it from friends and family.

He added: I want to call on President Obama, Hillary Clinton and Bernie Sanders to implement this law.

« We need the support of the US people to make this happen. »

THE INDEPENDENT : Supermarket food waste ‘must be banned by EU and US’, demands French politician Arash Derambarsh

Publié 14 septembre 2016 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Arash Derambarsh

Tag(s) associé(s) : , ,

Arash Derambarsh porte plainte en diffamation contre « Libération ».   Leave a comment

Arash DERAMBARSH – Le Parisien
Arash Derambarsh, conseiller municipal « Les Republicains » de Courbevoie n’entend pas se laisser marcher sur les pieds.
En effet, l’élu à l’origine de la loi contre le gaspillage alimentaire en France a récemment déposé plainte contre Libération  par l’intermédiaire de son avocate Maître Ingrid Tordjman.
Le directeur de la publication du journal, Laurent Joffrin, devra donc s’expliquer pour avoir choisi de relayer sous un titre particulièrement diffamant, un article publié par les Inrocks mettant en cause Monsieur Derambarsh.
Par ailleurs, rappelons qu’une plainte en diffamation est également en cours d’instruction contre Yann Moix, chroniqueur de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2 .
Yann Moix y avait comparé Monsieur Derambarsh à « Mickael Vendetta et Christophe Rocancourt » (surnommé « l’escroc des stars » et condamné pour « abus de faiblesse »).
En savoir plus sur le combat d’Arash Derambarsh ici

Publié 3 août 2016 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Reportage sur Arash Derambarsh et le club « Courbevoie 3.0 »   Leave a comment

Reportage sur Arash Derambarsh et le club « Courbevoie 3.0 »

Publié 17 octobre 2013 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Non classé

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Arash Derambarsh (Président du Club « Courbevoie – Ville 3.0 ») sur I>Télé Invités – Débat I>Télé (Canal Plus)   Leave a comment

Arash Derambarsh (Président du Club « Courbevoie – Ville 3.0 ») sur I>Télé
Invités – Débat I>Télé (Canal Plus) :

Arash DERAMBARSH – Président Club Courbevoie 3.0

Geoffroy DIDIER – Secrétaire national de l’UMP

Benoît THIEULIN – Directeur de l’agence Netscouade

Charlotte BRUN – Secrétaire nationale à la petite enfance, aux personnes âgées et au handicap – PS

Publié 15 avril 2013 par Arash Derambarsh - Courbevoie dans Non classé

Tag(s) associé(s) : , , ,

Arash Derambarsh dénonce le système OPHLM à Courbevoie   Leave a comment

INFO Europe 1: http://www.europe1.fr/Faits-divers/Courbevoie-arnaque-au-HLM-1436369/

– Un employé de la mairie aurait promis des logements à des personnes en difficulté en échange d’argent.

La mairie de Courbevoie a convoqué l’agent en conseil de discipline d’ici un mois… Aucune sanction immédiate mais une simple mise à pied.

Il est soupçonné d’avoir profité de la situation de faiblesse de plusieurs personnes. Un employé de la mairie de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, qui aurait réclamé de l’argent à des demandeurs de HLM a été mis à pied, a appris Europe 1. Les victimes, en majorité des mères célibataires sans emploi, n’ont jamais bénéficié des logements promis.

Les victimes rencontrées par Europe 1 décrivent un homme qui leur parlait gentiment, « comme un père », et « qui semble connaître du monde ». L’employé leur aurait réclamé jusqu’à 3.000 euros contre son aide pour obtenir un logement social plus rapidement.

« Il faut que je me ‘foute’ le feu ? » Dalo, mère célibataire de deux enfants, a donné de l’argent à cet employé. Mais juste après, l’homme disparait dans la nature et la jeune femme finit par comprendre qu’elle n’obtiendra pas l’aide promise. « Je suis allée à la mairie, ils m’ont dit qu’ils étaient au courant. Je suis fatiguée. Je leur ai dit : ‘je vais à l’Elysée, François Hollande il va me répondre, il va me donner à manger’. Ça fait un mois qu’on n’a pas mangé normalement, qu’on mange des céréales et du lait. Qu’est-ce que je dois faire ? Que je me ‘foute’ le feu ? », demande-t-elle, à bout d’espoir. La jeune femme a porté plainte et a décidé de se rendre à l’Elysée pour rencontrer le chef de l’Etat. Elle assure qu’elle n’en partira pas tant qu’elle ne l’aura pas vu